L’hebdo French de Meg: La vie rêvée de Margaret de @katherinecenter @MiladyFR @BragelonneFR

Eh voilà, nous y sommes! Avec un peu de retard mais beaucoup d’enthousiasme, je vous présente la première chronique d’une série d’articles sur des romans lus en français! Je vous avoue, je suis un peu nerveuse! J’écris des chroniques en anglais depuis plus de trois ans, mais le français venont à peine de reprendre notre histoire d’amour!

(For my English friends and readers, you will find a smaller version of the French review in your language at the end of the article!)

Un grand merci aux éditions Milady / Bragelonne pour un partenariat qui m’apporte un vrai bonheur littéraire. Cette chronique a été écrite après réception d’un service presse. Cela n’influe en rien le contenu de l’article, ni mon avis.

BC994543-5ED3-488B-AE03-7F659D1D77B8.JPG

Titre: La vie rêvée de Margaret
Auteure: Katherine Center
Édition: Milady
Collection: Feel Good
Parution: 16 janvier 2019
Source: éditeur

Attention, un rêve peut en cacher un autre…

Margaret est sur le point d’entamer le brillant avenir pour lequel elle s’est donné tant de mal : un job de rêve, un fiancé qu’elle adore, et la promesse d’une vie parfaite. Puis soudain, son rêve s’effondre. Hospitalisée, Margaret doit affronter l’impensable et se faire une raison : rien ne sera plus jamais pareil.

Face à l’adversité, Margaret découvre que la vie n’a pas dit son dernier mot. Parfois, la dernière chose qu’on souhaite est précisément celle dont on a besoin. Parfois, on espère que quelqu’un sera là pour nous rattraper avant la chute. Et parfois, on trouve l’amour là où on l’attend le moins.

Plein d’espoir, tendre et courageux, ce roman vous fera passer du rire aux larmes.

la chronique.png

On pense souvent savoir ce qu’on veut. Que ce soit les idées de la société, la pression de la famille, ou les clichés de la vie, nous sommes bercés par ces chemins tous tracés qui sont censés indiquer aux autres que notre vie est réussie.

Margaret suivait son chemin, ou plutôt le chemin construit sur ce que toute jeune femme espère : un fiancé apparemment parfait, un job de rêve, et la promesse de jours bleus et heureux.

La vie a souvent (toujours ?) d’autres idées pour nous. Heureusement ? Peut-être. Sûrement. En tout cas, elle n’est pas tendre avec Margaret, qui voit éclater sa bulle de confort et se retrouve projetée dans le rôle de sa vie. Sauf qu’elle l’ignore encore.

Une écriture sans tabou, un stylo vif et piquant, et une auteure qui ne se cache pas derrière les clichés qu’on attend d’une fiction font de La vie rêvée de Margaret un roman bouleversant, drôle même quand la vie ne l’est pas, fort, et surtout inoubliable. Je pourrai parler d’une leçon de vie, mais ce serait réduire le travail de Katherine Center, car ce roman est bien plus que cela.

A travers toute sorte d’épreuves, autant physiques que mentales et émotionnelles, Margaret découvre qui elle est. Margaret n’est pas une héroïne de blockbusters. Elle se bat contre le choc, la dépression, des relations tendues, et une réalité qu’elle n’avait jamais imaginée. Elle n’est pas Blanche Neige, douce et innocente. Elle se bat contre elle-même, contre ceux qui veulent l’aider, contre son destin. Elle jure, elle pleure, elle tape du poing. Margaret est humaine, elle est vous, ou moi.

Avec l’aide d’une famille bancale (est-ce moi ou toutes les familles ont un penchant qui fait que l’équilibre ne tient qu’à un fil ??) qui a ses propres problèmes à régler, d’un kiné écossais sexy mais loin d’être facile, et de son propre esprit combatif, Margaret fait de son accident le point tournant de sa vie. Baigné de larmes et de rires, le travail de Katherine Center nous rappelle qu’il existe un milliard de happy endings, et que les jours les plus noirs nous apprennent notre force. Bien plus qu’un roman qui vous endort sous des mots enchanteurs et loins de la réalité, La vie rêvée de Margaret est une énorme vague d’eau salée, si proche de la réalité que mes émotions faisaient ce qu’elles voulaient de moi alors que je suivais Margaret dans son nouvel univers.

Non, Margaret n’a pas besoin d’un Ken au brushing parfait pour la porter et l’emmener vers le nouveau chapitre de sa vie. Elle a besoin d’elle-même. Et puis tout autour, elle trouve des mains tendues, qu’elle attrape tant bien que mal. Elle tend la main, elle aussi. Chaque jour apporte son lot d’événement. Avec authenticité, l’auteure pousse son personnage vers la version d’elle-même qui lui rendra la vie, la vie qu’elle pourra croquer, dévorer, et vivre entièrement.

La vie rêvée de Margaret est un roman poignant et empli de tous ces moments, ceux dont on ignore s’ils sont importants ou pas lorsqu’ils nous tombent dessus, mais qui nous forgent sans même que l’on s’en rende compte. Katherine Center a écrit un roman plein de doutes, d’espoirs, d’heures qui coulent et nous entraînent dans une tragédie familiale qui apporte sagesse et guérison. Toutes sortes de guérisons. Je garde de ma lecture des moments forts, des sourire et des rires, et surtout cette chaleur qui découle de l’encre sous mes doigts, lorsqu’une histoire me touche au plus profond de moi-même, laissant une trace indélébile.

Ce roman est un cadeau à lire absolument !    

Ps: une traduction fluide rend la lecture très agréable! Ayant lu le roman dans sa version originale après la version française, je peux confirmer que Nathalie Guillaume a fait du très bon travail.

Vous pouvez vous procurer ce bijou de vie dès maintenant!! ICI!!!

the quickie.png

How to Walk Away took me by surprise. A wonderful surprise, filled with tears and laughs, heartache and chuckles. Margaret had her life planned for the next 50 years – the perfect guy and job, and she was ticking off all the boxes that society tells you to if you want a “successful life”. Until life itself decides to awake her, in the worst possible way.

An accident throws away what Margaret thought she knew about what she wanted and who she was. Painful, poignant but full of hope, How to Walk Away is a stunning and emotional testimony of how find happiness in places you never thought you’d find yourself in. With her own issues, a crazy family (aren’t they all??) and a sexy but taciturn Scottish physiotherapist, Margaret finds her true self, and disovers new horizons. This book moved me in ways I wasn’t expecting, and I cannot recommend it enough. No sugar-coating here, but a true and raw testimony of the shock, the pain, and the little moments of life that lift you up despite everything. This novel is inspiring, fun (yep!), moving, and full of life.

Katherine Center’s writing is down-to-earth, authentic just like her characters, and beautifully hopeful.

Get this fabulous read here!

l'auteur.png

SRt1wWSd_400x400.png

Katherine Center est originaire du Texas. Ses romans inspirants, récompensés par de nombreux prix littéraires et traduits dans le monde entier, mettent en scène des personnages qui tombent et se relèvent, qui traversent des épreuves sans jamais cesser de savourer les petits bonheurs de la vie. Quand elle n’est pas occupée à écrire, Katherine donne des conférences sur la fiction.

about the author.png

SRt1wWSd_400x400

Katherine Center is the New York Times bestselling author of How to Walk Away, the upcoming Things You Save in a Fire (August 2019), and five other bittersweet comic novels. Six Foot Pictures is currently adapting her fourth novel, The Lost Husband, into a feature film starring Josh Duhamel, Leslie Bibb, and Nora Dunn. Katherine has been compared to both Nora Ephron and Jane Austen, and the Dallas Morning News calls her stories, “satisfying in the most soul-nourishing way.” Katherine recently gave a TEDx talk on how stories teach us empathy, and her work has appeared in USA Today, InStyle, Redbook, People, Vanity Fair, The Atlantic, Real Simple, Southern Living, and InTouch, among others. Katherine lives in her hometown of Houston, Texas, with her fun husband, two sweet kids, and fluffy-but-fierce dog.

 

 

12 thoughts on “L’hebdo French de Meg: La vie rêvée de Margaret de @katherinecenter @MiladyFR @BragelonneFR

Add yours

  1. Thanks for the English quickie! 😉 I’ve actually been toying with the idea of reading this one this month and you’ve convinced me to do so (although of course in English haha). Wonderful review! xx

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: